Vous souhaitez prendre contact avec Barbara Romagnan ?

Envoyez votre message en complétant le formulaire ci-dessous.

Formulaire indisponible pour l’instant.

Adressez votre courriel à [email protected]

France, terre d’asile ?

La question des réfugiés est constamment et dramatiquement d’actualité. Certains, reprenant une formule tronquée de Michel Rocard, disent qu’« on ne peut accueillir toute la misère du monde ». Michel Rocard ajoutait que la France « devait y prendre sa part ». Or, aujourd’hui, la France accueille peu de demandeurs d’asile. Elle peut et doit en accueillir davantage. Selon le HCR, le nombre de nouvelles demandes d’asile déposées dans les pays industrialisés a crû de 45 % entre 2013 et 2014. Parmi celles-ci, les Syriens sont les plus nombreux avec 150 000 demandes, dont 138 000 pour l’Europe. L’Allemagne a traité 41 000 demandes, la Suède 30 000, les Pays-Bas 9 000, la Hongrie 7 000 et la…

Lire la suite

Ils meurent en Europe et nous détournons notre regard

Voici la tribune publiée sur Mediapart que j’ai signé avec trente-trois députés socialistes pour exhorter la France et l’Europe à se mobiliser pour protéger les réfugiés présents en Europe. « Combien faudra-t-il de drames ? Combien devrons-nous compter de vies perdues pour réagir enfin ? Quand passerons-nous de l’émotion légitime et nécessaire à une véritable action ? Depuis des mois, depuis des années maintenant, les garde-côtes italiens et grecs n’ont plus les moyens de secourir les migrants qui perdent leur vie au milieu des deux rives de la Méditerranée. Sur tout le continent européen, les drames humains se multiplient. Il y a quelques jours…

Lire la suite

Migrants : l’urgence de planifier une réponse européenne

Alors que François Hollande et Angela Merkel lancent un appel à une réponse européenne à la crise des migrants, 3 000 d’entre eux dérivent en Méditerranée, au large des côtes libyennes notamment. Depuis le début de l’année, près de 220 000 migrants sont arrivés en Europe. Sans pouvoir être sûrs des chiffres, on estime que plus de 2000 autres sont morts en mer pour la seule année 2015. Et depuis 2000, 24 000 personnes ont péri en tentant la traversée.

A cause de l’instabilité politique durable des régions dont ils proviennent, qu’il s’agisse de la Syrie, de l’Afghanistan ou de l’Erythrée, ces vagues de migrants risquent de durer. Nous n’avons pas d’autres choix que de nous organiser.

Lire la suite
  • 1
  • 2