skip to Main Content

Socialistes, notre parti est-il encore celui des libertés ?

Cher Rachid, cher camarade coordinateur du PS, Alors qu’en juillet les sénateurs socialistes avaient voté contre le projet de loi renforçant la sécurité intérieure et la lutte contre le terrorisme, il ne s’est trouvé aucun député socialiste pour s’y opposer en octobre. Certes, le texte a été modifié dans un sens qu’on peut qualifier de « moins pire », mais fondamentalement cela ne change rien à son esprit. Comme je l’ai déjà exprimé à de nombreuses reprises, également très récemment, je trouve ce choix désastreux. C’est également la position de toutes les associations qui défendent les libertés et les droits humains. La…

Lire la suite

Primaires citoyennes : comment et où voter ?

Les primaires citoyennes ont lieu les dimanches 22 et 29 janvier prochains. J'invite chacune et chacun à aller voter. Pour cela, voici une vidéo qui expliquer comment voter : Pour voter, chaque électeur peut se rendre dans l'un des 7 500 bureaux de vote répartis sur l'ensemble du territoire. Vous pouvez trouver le bureau de vote dont vous dépendez en allant sur le moteur de recherche des Primaires citoyennes et en renseignant la commune où vous êtes inscrits sur les listes électorales : . Dans la première circonscription du Doubs, voici la liste des bureaux de vote et des communes…

Lire la suite

PS : Ce n’est pas à une instance éthique de régler un problème politique

PS : Ce N’est Pas à Une Instance éthique De Régler Un Problème Politique

Nous étions cinquante-six députés de gauche et écologistes à signer ce mercredi 11 mai un projet de motion de censure afin d’exprimer notre opposition à la loi Travail, élaborée à contresens de nos engagements et qui produit une profonde fracture dans notre pays. Le Premier secrétaire de notre parti a saisi la Haute autorité éthique afin d’examiner cette situation inédite. Ainsi choisit-il de traiter devant une instance éthique un problème politique grave. Nous sommes fondés à nous étonner de cette « judiciarisation » du débat politique. Il serait plus conforme à notre démocratie de discuter devant le prochain conseil national des raisons qui…

Lire la suite

Pourquoi je voterai la Motion B et vous invite à faire de même

Aujourd'hui a lieu le vote sur les Motions dans le cadre du congrès du PS. Comme élue et surtout comme militante socialiste, depuis plus de vingt ans, je n'ai jamais vécu une telle déception. Déception face à l'impuissance à améliorer la vie de nos concitoyens. Déception face à la défiance envers nous de la majorité de nos concitoyens et surtout les plus fragiles, ceux dont nous prétendons porter les intérêts et les aspirations, ceux qui ont besoin de la politique pour changer leur vie. Peut-on encore se dire de gauche, se réclamer du beau nom de "socialisme" quand la majorité…

Lire la suite

"Unité ne veut pas dire uniformité" : mon intervention au Conseil national du PS

Le Parti socialiste tenait hier à la Mutualité à Paris son Conseil national de dépôt des motions en vue du congrès de Toulouse. Je suis intervenue en tant que première signataire de la contribution « Réaliser le changement ».


Première signataire de la contribution « Réaliser le changement » avec Benoît Hamon, Henri Emmanuelli, et des milliers de militantes et de militants, je vous annonce, mais vous le savez déjà, qu’après discussions, réflexions, nous faisons le choix de déposer une motion commune avec ceux que l’on a l’habitude d’appeler « la majorité », même si elle ne l’est pas encore, il faut faire attention et respecter le débat militant.

C’est une décision collective, à défaut d’être unanime, mais quand même approuvée par 27 parlementaires sur 30, tous les premiers fédéraux et des milliers de militantes et de militants.

Il est vrai qu’il est sain que le débat vive dans notre parti. Il y a des nuances entre nous, parfois des désaccords plus profonds qu’il est légitime d’exprimer, mais nous pensons qu’il n’est pas toujours indispensable de le faire dans le cadre d’une motion.

Si nous choisissons de ne pas déposer de motion alternative, c’est essentiellement pour une raison. Nous, la gauche, sommes isolés en Europe et François Hollande est le seul levier sur lequel des millions de personnes peuvent compter.

Lire la suite

Le vrai visage du Front national

Hier, dans un communiqué de presse, Marion Maréchal Le Pen s’est offusquée de la nomination d’Harlem Désir, non pas pour une quelconque raison politique, mais du fait son engagement anti-raciste. Je suis indignée par de tels propos. Rappelons tout d’abord qu’Harlem Désir est porteur d’une Motion qui a des chances sérieuses d’arriver en tête au congrès du Parti Socialiste. Il l’est pour des raisons politiques que l’on n’est pas obligé de partager mais qui ont leur légitimité. Le fait qu’il ait été dans sa jeunesse leader d’une association anti-raciste n’en est pas la cause, mais cet engagement l’honore et honore…

Lire la suite
  • 1
  • 2
Back To Top