Vous souhaitez prendre contact avec Barbara Romagnan ?

Envoyez votre message en complétant le formulaire ci-dessous.

Formulaire indisponible pour l’instant.

Adressez votre courriel à [email protected]
03 81 21 28 05 [email protected] 1, place Leclerc - 25000 Besançon

Nouvelles suppressions de postes envisagées

Monsieur le Ministre de l’Education nationale, Monsieur le Recteur d’académie, Madame l’Inspectrice d’académie, Vous êtes sur le point d’adopter la carte scolaire du Doubs pour l’année 2012-2013. Vous envisagez une création de 6 postes supplémentaires pour répondre à une augmentation prévue de 407 élèves. Vous avez déterminé que 67 écoles étaient susceptibles de subir une fermeture de classe. Vous vous préparez à supprimer 14 postes d’intervenants extérieurs dans les langues vivantes et vous vous apprêtez à fermer 41 postes hors-classe (postes RASED, postes de remplacements, décharges de direction, animateurs TICS, conseillers pédagogiques, maîtres formateurs). Pourtant vous continuez à assurer, en…

Lire la suite

Ecole en danger : Rosemont-Pesty, mon courrier au Recteur

Aujourd’hui, des parents d’élèves, des enseignants, des citoyens sont mobilisés pour la défense de leur école et de ce fait pour la qualité de l’éducation de façon plus générale.

Voici le courrier que je viens d’adresser au Recteur de l’Académie de Besançon, en soutien aux revendication des enseignants et des parents de l’école Rosement-Pesty.

Ecole Rosemont-PestyMonsieur le Recteur d’Académie,

Je m’adresse à vous, à travers ce courrier, afin de solliciter toute votre attention quant à la menace de suppression de postes qui pèse sur l’Ecole Rosemont-Pesty.

Au delà de sa fonction première d’éducation, cet établissement situé au coeur du quartier Pesty, réhabilité avec succès, joue un rôle primordial de développement et de cohésion et bénéficie d’une véritable mixité sociale.

Or, pour être un vecteur de progrès et répondre aux objectifs éducatifs, que visent le projet académique 2011-2014, de réussite et d’accompagnement de chaque élève en prenant en compte ses particularités, cette école a besoin des ressources humaines adaptées et suffisantes. D’autant que chaque année, cet établissement accueille de nombreux enfants du voyage, qui sont intégrés dans les classes selon leur âge et leur niveau.

Pourtant, il est envisagé de fermer, très prochainement, une classe et de supprimer un poste appartenant aux réseaux d’aides spécialisées aux élèves en difficulté (RASED). C’est pourquoi, je partage aujourd’hui l’ensemble des profondes inquiétudes dont m’ont fait part les parents d’élèves, qui m’ont alertée d’un tel projet.

Alors qu’à la rentrée 2011, l’équipe pédagogique a déjà été sensiblement réduite par la perte d’un poste RASED et d’un emploi de vie scolaire, une nouvelle suppression de poste sera indéniablement très lourde de conséquences.

Lire la suite

Des atteintes à l’Ecole, une atteinte à la République !

Face aux suppressions de postes :
A Planoise comme ailleurs, défendons l’école : le patrimoine de ceux qui n’en ont pas !

École en danger

.

Luc Chatel l’a annoncé en ce début d’année 2011, à la prochaine rentrée scolaire, 16 000 postes seront supprimés. Dans le Doubs, l’inspectrice d’Académie a confirmé la suppression de 29 postes budgétaires.

La répétition de ce type de mesures finit par nous rendre indifférent ou fataliste. Encore une réduction de postes qui s’ajoute aux précédentes ! Après les 50 000 postes qui ont déjà été supprimés depuis 2007, on déplore une nouvelle fois la politique menée par Nicolas Sarkozy… Pourtant, je crois profondément qu’avec cette nouvelle réduction des moyens alloués à l’éducation nous sommes entrés dans une situation beaucoup plus grave.

Les conditions d’enseignement sont déjà très difficiles depuis plusieurs années, mais avec cette nouvelle « coupe » dans le budget de l’éducation, les conséquences vont être aggravées, en particulier à Planoise.

  • Un alourdissement de toutes les classes avec les conséquences que l’on connaît… : à Planoise, 1 classe supprimée dans chaque école primaire, soit 5 classes en moins.
  • La fermeture de nombreuses filières, options et formations professionnelles dans les lycées.
  • Une réduction très forte du nombre d’enfants scolarisés à deux ans ; alors que l’on sait que c’est un véritable moyen de lutte contre les inégalités culturelles et sociales. A Planoise, où 12 écoles et un collège (Diderot) sont en Zone d’Education Prioritaires (ZEP), il n’y aura pas toujours assez de places dans les écoles pour les prendre tous les enfants de deux ans.
  • Une mise à mal des réseaux d’aide en difficultés (RASED) qui permettent d’accompagner les enfants en grande difficulté : à Planoise, 2 postes et demi, un demi poste de psychologue à Champagne, 1 poste de rééducateur à Bourgogne, 1 poste d’aide pédagogique à Ile de France sont supprimés.
  • Une dégradation des conditions de formation et de travail des élèves et des enseignants : à Planoise, fermer des postes, c’est augmenter les effectifs de toutes les classes, priver les élèves en difficulté d’un temps précieux d’aide par leur enseignant. C’est aussi, la moitié des décharges des directeurs des école à Champagne et Dürer, qui vont être supprimées, c’est moins de temps pour recevoir les familles, moins de temps pour suivre les élèves et leurs dossiers, moins de temps pour travailler en équipe et faire vivre l’école.
  • Une remise en question des moyens donnés aux ZEP : à Planoise, c’est la suppression des crédits ZEP de toutes les écoles et la suppression d’un des postes supplémentaire d’enseignant pour les écoles.
Lire la suite

Le saccage de l’école Picardie est inadmissible

Je voulais dire ici ma colère suite au saccage de l’école Picardie, sur le quartier de Planoise dont je suis la Conseillère générale. Cet acte est inadmissible et les auteurs doivent être sanctionnés. Mais surtout ce type de comportement coûte très cher : Très cher à la collectivité et la collectivité ce sont nos impôts. Les moyens mobilisés pour remettre l’école en état ne pourront être utilisés pour une autre action utile. Très cher au quartier car cela apporte de l’eau au moulin de ceux qui dénigrent le quartier de Planoise et ses habitants. Très cher aux enfants qui comptent…

Lire la suite
  • 1
  • 2