skip to Main Content

Vous souhaitez prendre contact avec Barbara Romagnan et Régis Aubry ?

Envoyez votre message en complétant le formulaire ci-dessous.

2017@barbararomagnan.eu Permanence de campagne - Parti socialiste - 17 avenue de la Gare d'eau - 25000 Besançon

Mes réponses à l’Union locale des retraités CFDT

Mes Réponses à L’Union Locale Des Retraités CFDT

A l'occasion de cette campagne législative, je suis interrogée par de nombreux groupes ou organisations sur des thématiques et sujets qui leur tiennent plus particulièrement à coeur, afin de connaître ma position. Compte tenu des délais souvent très courts, il ne m'est pas possible de répondre de façon aussi détaillée que je le souhaiterais. Je tiens toutefois à vous faire partager ci-dessous mon courrier de réponse aux interpellations de l'Union locale CFDT retraités.   Code du travail Laurent Berger, secrétaire général de la CFDT affirme : « Il n’y a pas de réforme réelle sans concertation ». Êtes-vous favorable aux ordonnances…

Lire la suite

Un travail et du temps pour tou-te-s

Un Travail Et Du Temps Pour Tou-te-s

La campagne présidentielle vient de se dérouler sans que la question du travail ou celle du chômage de masse qui mine notre société, et des millions de vies, soit réellement mise au cœur du débat public. Pourtant l'emploi reste la préoccupation principale des Français. Depuis plusieurs années maintenant, notre pays est confronté à la permanence d'un chômage massif qui touche 10 % de la population active. Ce taux global cache des disparités plus fines : 24 % des actifs de moins de 25 ans sont sans emploi, de même que 26 % des actifs entre 15 et 64 ans dans les quartiers…

Lire la suite

Réunion publique sur la loi « Travail » : à réécouter

Réunion Publique Sur La Loi « Travail » : à Réécouter

Lundi 4 avril, une centaine de personnes a répondu à mon invitation pour une réunion publique consacrée à la loi sur le travail, dite « loi El Khomri », à la salle polyvalente de Dannemarie-sur-Crète. Pour cette soirée, j'avais invité Ian Dufour, inspecteur du travail et secrétaire nationale du SNTETP CGT ainsi que Marc Szabo, secrétaire de la CFDT métallurgie Besançon Haut-Doubs. Je vous propose de retrouver ci-dessous les enregistrements des différentes interventions :  

Lire la suite

Loi sur le travail : quelle réforme ? – Lundi 4 avril à 20h à Dannemarie-sur-Crète

Loi Sur Le Travail : Quelle Réforme ? – Lundi 4 Avril à 20h à Dannemarie-sur-Crète

Le Gouvernement a présenté au conseil des ministres ce jeudi 24 mars, son projet de loi « visant à instituer de nouvelles libertés et de nouvelles protections pour les entreprises et les actifs », dit « projet de loi El Khomri ». Plusieurs des mesures prévues ce projet de loi suscitent des interrogations, des réserves, des craintes de la part des partenaires sociaux et, plus généralement, d’une part notable de la population. Aussi, dans la perspective de l’examen de ce texte en première lecture à l’Assemblée nationale, j’ai le plaisir de vous convier à la réunion publique que j’organise :…

Lire la suite

L’avenir du Travail – Notre « contre-réforme » du droit du travail

L’avenir Du Travail – Notre « Contre-réforme » Du Droit Du Travail

Désarmer le droit du travail n’a rien de moderne, au contraire. Nous y voyons plutôt un fatalisme déjà dépassé, sans principes, ni ambition face au chômage de masse que la crise de 2008 et les politiques macroéconomiques étouffant la reprise ont propulsé à plus de 10%. Nous proposons ici une autre réforme. Ambitieuse pour tous, pour les salariés comme pour les entreprises. Nous n’ignorons pas les attentes des entreprises en matière de formation professionnelle, de meilleure lisibilité du code du travail. Mais l’esprit de réforme, ce n’est pas de céder aux discours des puissants, mais plutôt de construire ensemble les…

Lire la suite

Réforme du code du travail : la simplification du droit c’est l’appauvrissement des droits – Tribune dans AlterEcoPlus

Voici la tribune que j’ai signée et qui est publiée ce 6 novembre dans AlterEcoPlus.

La ministre du Travail Myriam El Khomri et le Premier ministre Manuel Valls ont annoncé mercredi 4 novembre les grands axes de la réforme du Code du travail. Trois piliers ont été définis : les droits fondamentaux, les négociations entre partenaires sociaux, et le droit supplétif applicable en absence d’accord. Les principes généraux seront contenus dans la loi tandis que leurs déclinaisons pratiques relèveront des branches professionnelles ou des entreprises.

On reproche au Code du travail sa complexité, sa longueur, il serait un obstacle à la performance des entreprises et à la création d’emploi. Il faudrait donc simplifier des dispositions devenues trop complexes, extraire la substantifique moelle du code du travail afin d’en faire des principes généraux garantis par la loi, et de déléguer l’application concrète de ces principes à des conventions signées entre partenaires sociaux.

Prétendre, après 30 ans d’assouplissements, que le Code est trop complexe et qu’il faut l’alléger pour créer de l’emploi est non seulement largement faux mais surtout hors sujet. Il existe sans nul doute des dispositions complexes ou désuètes qui posent problème aux patrons de TPE et PME qui ne disposent pas toujours des ressources juridiques suffisantes en interne. Mais, très souvent, le Code du travail est un outil essentiel au bon fonctionnement de l’entreprise, car il contient des règles d’organisation du travail qui permettent aux entreprises de fonctionner dans la durée et préviennent l’épuisement des « ressources humaines  » l’existence de repos, de pauses, de congés payés…

Protéger les salariés

Surtout, bien qu’on puisse réfléchir à l’impact des règles de droit sur l’efficacité économique, l’objet du droit du travail n’a jamais été de favoriser les performances de l’entreprise. Le droit du travail a été créé essentiellement pour protéger la santé et la sécurité des hommes et des femmes qui travaillent et pour rééquilibrer – a fortiori en période de chômage – le rapport de subordination constitutif du salariat, par nature déséquilibré, entre ceux et celles qui n’ont que leur force de travail à proposer et ceux qui les emploient.

Lire la suite

À quoi sert le droit du travail ?

Nombre de patrons de très petites entreprises (TPE) et de petites et moyennes entreprises (PME) attendent du Code du travail qu’il soit plus lisible, et que certains dispositifs empilés au fil du temps soient simplifiés, afin de ne pas se perdre dans des démarches complexes portant sur des points de détail. Cette préoccupation est compréhensible, mais tel n’est pas l’objet du rapport Combrexelle. Ses préconisations portent sur des piliers des conditions de travail, comme la durée du travail. Il faut éviter de confondre deux choses très différentes : d’une part, débarrasser le Code du travail de dispositifs redondants ou désuets, et,…

Lire la suite
Back To Top