Vous souhaitez prendre contact avec Barbara Romagnan et Régis Aubry ?

Envoyez votre message en complétant le formulaire ci-dessous.

2017@barbararomagnan.eu Permanence de campagne - Parti socialiste - 17 avenue de la Gare d'eau - 25000 Besançon

Calais, c’est la République !

Calais, C’est La République !

Je souhaite relayer la tribune de Yann Capet, député du Pas-de-Calais, qui a réagi aux critiques de Laurent Wauquiez ou d'Eric Ciotti s’inquiétant de la prolifération de «mini-Calais» partout en France. Les Calaisiens ne seraient-ils pas dignes de la solidarité nationale ? Je suis le député d’un territoire qui focalise, bien malgré lui, l’attention médiatique et politique en raison de la crise migratoire. Cette crise migratoire colle tellement à Calais qu’elle finit par en réduire l’image et la dégrader, alors que nous avons tant de cœur, d’atouts et d’ambitions à montrer au monde. La perspective du démantèlement du camp de Calais…

Lire la suite

Appel à projets « Expérimentation de dispositifs d’hébergement de réfugiés chez les particuliers »

Appel à Projets « Expérimentation De Dispositifs D’hébergement De Réfugiés Chez Les Particuliers »

Depuis 2015, associations et paroisses se sont mobilisées pour accueillir, chez des particuliers, celles et ceux qui viennent chercher refuge en France. Elles l’ont fait, par exemple, via la plate-forme Singa de mise en relation d’hébergeurs et d'hébergés, ou à travers le réseau « Welcome » du Service jésuite des réfugiés. Emmanuelle Cosse, Ministre du Logement et de l’habitat durable, a décidé de favoriser cette mobilisation citoyenne en soutenant l’hébergement de réfugiés chez les particuliers.  Concrètement, cet appel à projets permettra l’accueil de 1000 réfugiés supplémentaires au sein d’un dispositif expérimental et innovant. Par un engagement financier (jusqu’à 1500 € par…

Lire la suite

Réforme du droit d’asile

Réforme Du Droit D’asile

La réforme du droit d'asile, votée en juillet 2015, est entrée en vigueur il y a six mois. Elle transpose dans le droit français les directives dites « accueil » et « procédures » de l'Union européenne. Cela était d'autant plus nécessaire que le nombre de migrants augmentant, le système déjà inadapté risquait d'exploser. Le magazine Alter éco se fait le relai de celles et ceux, nombreux dans le pays, qui accompagnent les demandeurs d'asile, et relève avec justesse de très nombreuses insuffisances. Celles-ci sont d'autant plus difficilement acceptables quand on sait les conditions dans lesquelles arrivent les demandeurs d'asile…

Lire la suite

Notre part pour l’accueil des réfugiés

Notre Part Pour L’accueil Des Réfugiés

Le 20 mars, l'Union européenne et la Turquie ont signé un accord prévoyant de renvoyer les migrants qui arrivent en Grèce vers la Turquie s'ils ont emprunté cette route. On n'en parle très peu, ce qui se joue là est pourtant très grave. C'est bien d'une remise en cause du droit d'asile qu'il s'agit. Certains disent que le droit international est respecté parce que les demandes seront examinées individuellement, pourtant il s’agit bien d’organiser l’irrecevabilité de toutes les demandes faites en Grèce. En effet, désormais, tous les migrants qui auront traversé un pays dit « sûr » ou « de premier asile » avant…

Lire la suite

France, terre d’asile ?

La question des réfugiés est constamment et dramatiquement d’actualité. Certains, reprenant une formule tronquée de Michel Rocard, disent qu’« on ne peut accueillir toute la misère du monde ». Michel Rocard ajoutait que la France « devait y prendre sa part ». Or, aujourd’hui, la France accueille peu de demandeurs d’asile. Elle peut et doit en accueillir davantage. Selon le HCR, le nombre de nouvelles demandes d’asile déposées dans les pays industrialisés a crû de 45 % entre 2013 et 2014. Parmi celles-ci, les Syriens sont les plus nombreux avec 150 000 demandes, dont 138 000 pour l’Europe. L’Allemagne a traité 41 000 demandes, la Suède 30 000, les Pays-Bas 9 000, la Hongrie 7 000 et la…

Lire la suite

Ils meurent en Europe et nous détournons notre regard

Voici la tribune publiée sur Mediapart que j’ai signé avec trente-trois députés socialistes pour exhorter la France et l’Europe à se mobiliser pour protéger les réfugiés présents en Europe. « Combien faudra-t-il de drames ? Combien devrons-nous compter de vies perdues pour réagir enfin ? Quand passerons-nous de l’émotion légitime et nécessaire à une véritable action ? Depuis des mois, depuis des années maintenant, les garde-côtes italiens et grecs n’ont plus les moyens de secourir les migrants qui perdent leur vie au milieu des deux rives de la Méditerranée. Sur tout le continent européen, les drames humains se multiplient. Il y a quelques jours…

Lire la suite

Migrants : l’urgence de planifier une réponse européenne

Alors que François Hollande et Angela Merkel lancent un appel à une réponse européenne à la crise des migrants, 3 000 d’entre eux dérivent en Méditerranée, au large des côtes libyennes notamment. Depuis le début de l’année, près de 220 000 migrants sont arrivés en Europe. Sans pouvoir être sûrs des chiffres, on estime que plus de 2000 autres sont morts en mer pour la seule année 2015. Et depuis 2000, 24 000 personnes ont péri en tentant la traversée.

A cause de l’instabilité politique durable des régions dont ils proviennent, qu’il s’agisse de la Syrie, de l’Afghanistan ou de l’Erythrée, ces vagues de migrants risquent de durer. Nous n’avons pas d’autres choix que de nous organiser.

Lire la suite

Débats sur le projet de loi portant réforme de l’asile en séance

Depuis hier dans l’hémicycle est débattu le projet de réforme de l’asile. Pourtant, il n’a encore été que peu question des améliorations de l’accueil et du traitement des demandeurs d’asile, la droite s’attachant à confondre droit d’asile et droit des étrangers, entretenant populismes et amalgames.

La définition d’un demandeur d’asile est pourtant simple, il s’agit de celle s’appliquant à un réfugié. La convention de Genève de 1951 affirme que « Le terme « réfugié » s’appliquera à toute personne qui (…) craignant avec raison d’être persécutée du fait de sa race, de sa religion, de sa nationalité, de son appartenance à un certain groupe social ou de ses opinions politiques, se trouve hors du pays dont elle a la nationalité et qui ne peut ou, du fait de cette crainte, ne veut se réclamer de la protection de ce pays (…) ».

Mais ce que voudrait nous faire croire la droite à propos d’un afflux massif de demandeurs d’asile en France est loin d’être une réalité. Rappelons les chiffres, selon l’Office parlementaire d’évaluation des choix scientifiques et technologiques, OPECST, office sérieux s’il en est, la situation actuelle ne correspond pas à une explosion du nombre de demandeurs d’asile.

Lire la suite