Un autre appel intitulé « Silence, on expulse » est en cours de signature. Il dénonce les manœuvres de M. Hortefeux pour évincer la Cimade des centres de rétention et y faire entrer des intervenants plus dociles et muets.

Vous en trouverez le texte et la liste des signataires au 12 septembre en cliquant ici.

L’éviction de la Cimade des centres de rétention priverait les retenus d’une assistance efficace et permettrait au Gouvernement de réprimer et d’expulser sans qu’aucune information ne sorte, faisant des Centres de Rétention Administrative de véritables centres de relégation administrative. C’est inacceptable du point de vue des libertés publiques et des droits de l’Homme. Il est nécessaire que nous soyons nombreux à apporter notre soutien à la lutte contre ce projet de M. Hortefeux, en signant l’appel « Silence, on expulse », en s’associant aux initiatives qui ne manqueront pas d’être prises et en s’engageant à revenir sur ces dispositions dès qu’il sera en situation de le faire.