Votons pour la planète

Les questions d’environnement, d’écologie, de développement durable me tiennent particulièrement à coeur. Les bouleversements qui s’annoncent sont à la fois une menace et un formidable défi. Une menace par leur ampleur et leur simultanéité. Mais aussi un formidable défi à relever ensemble, générateur de richesses, d’emplois, de modes de vie plus respectueux.

Aujourd’hui, 1er avril, Nicolas Hulot et la plupart des ONG environnementales appellent à la mobilisation avec l’opération "Votons pour la planète : pour que le pacte écologique ne soit pas un poisson d’avril". Cette date symbolique est, pour moi, l’occasion de revenir sur cette thématique, sur cet enjeu fondamental des prochaines échéances électorales.

Pendant des siècles, notre histoire s’est confondue avec celle du progrès technique. Désormais, l’agriculture permet de nourrir plusieurs milliards de personnes chaque jour. Les révolutions industrielles nous donnent un accès immédiat à un grand nombre de produits. Les distances géographiques se sont considérablement réduites grâce aux transports. L’eau et l’électricité sont disponibles en abondance dans les pays occidentaux.

Lire la suite

Le vote par procuration

Urne C’est hier, 27 mars, que le Ministère de l’Intérieur a rendu officiel le nombre d’électeurs inscrits sur les listes électorales en vue des scrutins des semaines à venir. Comme on pouvait s’y attendre, les inscriptions ont augmenté significativement partout en France en 2006 : + 4,2 % en moyenne, c’est-à-dire plus de 1,8 millions d’électeurs supplémentaires sur un total de plus de 44 millions d’électeurs français.

Cette hausse significative est particulièrement sensible dans les quartiers dits "populaires", les villes de la couronne parisienne, etc. Dans le Doubs, cette augmentation est de 3,37 %. C’est un signe encourageant de vitalité démocratique, qui prouve que les citoyens s’intéressent à ces élections présidentielles et législatives (les diverses campagnes d’incitation à l’inscription sur les listes électorales ont, pour cela, joué un rôle important), qu’ils en attendent beaucoup. On voit d’ailleurs un certain nombre de similitudes par rapport à 1981 puisqu’il s’agit de la plus forte hausse pour une élection présidentielle et/ou législative depuis le scrutin de 1981, où le nombre d’inscrits avait augmenté de 3,7 %.

L’enjeu, désormais, est d’inciter ces nouveaux électeurs – comme l’ensemble des électeurs d’ailleurs – à voter effectivement les 22 avril et 6 mai, ainsi que les 10 et 17 juin. C’est par cet acte démocratique que l’on peut exprimer ses choix, faire entendre sa voix et prendre part à la construction de la société de demain. L’enjeu de mobilisation des électeurs est particulièrement déterminant le 22 avril, notamment parce qu’il s’agit d’un dimanche de vacances scolaires. Il faut donc encourager celles et ceux qui ne pourront être présents à choisir le vote par procuration, dont les critères et les conditions ont été assouplis en 2003.

Lire la suite

La lettre – n°8

A vos agendas

50 ans après le Traité de Rome,
2 ans après le "non" au Traité constitutionnel européen,
et à quelques semaines d’élections déterminantes :

L’EUROPE
Quels enjeux ? Quelles perspectives ?

Grande réunion publique
Jeudi 5 avril à 20h
Palais des sports de Besançon
avec Benoît Hamon, député européen

Lire la suite

Que se passe-t-il au Darfour ?

Darfour Comme je le disais dans mon billet de 18 mars, le traitement de l’information et les sujets prioritaires choisis par les médias sont souvent en décalage avec la réalité, car il y a un certain nombre de choses graves dont on ne parle presque jamais.

C’est le cas de la situation critique que connaît le Darfour. Hier soir, 20 mars, à la Mutualité à Paris, un grand meeting pour le Darfour était organisé par le Collectif Urgence Darfour, SOS Darfour et Bernard-Henri Lévy, de retour de cette région du monde, tout comme Laurent Fabius. L’objectif : interpeller les candidats à l’élection présidentielle française et lancer la mobilisation en faveur de la province soudanaise.

Lire la suite

La lettre – n°7

Sur le terrain : 24 février - 3 mars

Lundi 12 : Réunion de campagne. Marché de Battant.
Mardi 13 : Rencontre avec une salariée d’une PME. Présentation du Pacte présidentiel à Chaucenne.
Mercredi 14 : Rencontre d’une association de défense de la nature, puis d’une animatrice d’un pôle enfance. Réunion à la Maison de quartier de Planoise.
Jeudi 15 : Visite à une maison de retraite du canton de Boussières. Présentation du Pacte présidentiel à Montferrand-le-Château.
Vendredi 16 : Réunion d’appartement à Dannemarie-sur-Crête.
Samedi 17 : Rencontre avec un ancien maire du canton de Boussières. Repas au Réseau d’échange des savoirs du canton d’Audeux.

A vos agendas

– – EVENEMENT – –
Jeudi 5 avril à 20h
Palais des sports de Besançon
Grande réunion publique autour de l’Europe
avec Benoît Hamon, député européen

Lire la suite

Les médias, un enjeu démocratique

MediasMardi 13 mars : Nicolas Sarkozy était en visite en Franche-Comté.
Mercredi 14 mars : Nicolas Sarkozy et l’UMP étaient les vedettes américaines du journal télévisé de notre chaîne régionale.

En effet, le compte-rendu du meeting de la veille a été réalisé à grand renfort d’images offertes gracieusement par l’UMP, faute de Journalistes reporters d’images (JRI) de France 3 Franche-Comté pour capter des images du candidat de l’UMP. L’apparition à l’antenne, pendant quelques secondes, d’un petit bandeau « Images UMP » a toutefois été concédée.

Ce procédé n’est pas acceptable, d’autant moins de la part d’une chaîne du service public. Au lieu de privilégier un traitement direct de l’information avec des journalistes ad-hoc, on se contente d’images très valorisantes réalisées par une société privée, et fournies gratuitement par l’UMP. Cela introduit, de fait, un traitement privilégié pour un candidat. Cela réduit encore un peu plus l’expression, la sagacité et le commentaire journalistiques. Mais ne nous y trompons pas, cet exemple local n’est que le reflet d’une dérive que l’on observe au niveau national.

Lire la suite

Litterature et identité nationale

Testimonianza Nicolas Sarkozy a confié la préface de son dernier ouvrage, Témoignages (Testimonianza, en italien), à Gianfranco Fini.

M. Fini fut le principal leader néofascite italien des années 1980 et 1990 à la tête du Mouvement Social Italien, héritier direct du parti de Mussolini. Bien que rebaptisé Alliance Nationale pour s’allier avec Berlusconi, ce parti a conservé la flamme du MSI comme logo, symbole qu’il partage avec le Front National français. En 1992, M. Fini appelait encore à « faire vivre l’idéal fasciste ».

Lire la suite

Faut-il consommer plus ?

InterrogationHier, quelqu’un m’a dit qu’il lui paraissait contradictoire de vouloir à la fois la croissance et la consommation pour créer de l’emploi et préserver l’environnement. Il est exact que cela a été souvent le cas et que c’est encore très largement vrai.

Pourtant, je crois qu’il est tout à fait possible de concilier les deux. Souvent, il y a une confusion entre consommer et prélever de la ressource. Par exemple, consommer un service comme du soutien scolaire, n’a pas de coût pour l’environnement. Au contraire, quand on va faire une balade en voiture, on pollue.

Lire la suite