MERCI !

Par ce petit mot, je veux vous dire ma reconnaissance pour votre soutien et votre engagement à mes côtés dans cette aventure des élections cantonales.

Si il n’y a rien de glorieux pour une candidate du PS à gagner dans le canton de Planoise, il convient toutefois de se rappeler qu’une élection n’est jamais gagnée d’avance et que l’on peut gagner de façon plus ou moins nette. Or, nous l’avons emporté de belle manière.

De belle manière parce que nous avons fait un très bon résultat et parce que, tous ensemble, nous avons fait une belle campagne, ouverte, digne, soucieuse de l’intérêt de nos concitoyens et à leur écoute.

De notre résultat, je retiendrai surtout celui du premier tour qui, avec 45,10 %, a laissé tous nos concurrents et adversaires loin derrière avec une droite quasi inexistante. Notre score du 2ème tour, 70,35 %, tout satisfaisant qu’il soit, est à mon sens moins significatif car il nous a amené à être en opposition avec une candidate participant à la majorité municipale de la ville de Besançon. Il nous faut tout de même noter la loyauté de nos partenaires du PCF, des Verts et des Alternatifs qui nous ont apportés clairement leur soutien.

De notre campagne, je retiens votre engagement, vos encouragements, votre présence à mes côtés, dans le porte à porte, dans le boîtage, sur les marchés, au téléphone, dans les cafés. Je remercie également ceux qui m’ont fait bénéficier de leur image positive auprès des habitants en me prêtant leur nom pour mon comité de soutien, en m’accompagnant dans les différentes manifestations.

Ceux qui m’ont présenté leurs amis, leurs voisins et voisines, leurs
associations. Ceux qui m’ont envoyés de l’argent pour financer la
campagne, celui qui a conçus mes documents, celui qui a eu la patience
de me photographier. Ceux qui m’ont fait part de leurs réflexions,
critiques, propositions dans la réalisation de mes documents de
campagne. Celles qui se sont chargées des questions financières, de la
répartition des tracts, de l’ouverture des écoles, qui m’ont
régulièrement invité à déjeuner, s’inquiétant de mon poids. Ceux et
celles qui ont monté les marches des immeubles sans ascenseur malgré
leurs genoux estropiés, leur cœur fatigué, leurs cuisses contractées,
leurs mollets douloureux.

Tous, je vous remercie pour le cœur que vous avez mis dans cette
campagne
, la confiance que vous m’avez faite, pour rien, gratuitement,
juste parce que vous avez des convictions et que vous êtes généreux.

Je remercie aussi toutes ces personnes qui ont bien voulu nous ouvrir
leur porte, nous accorder un peu de leur temps et toutes ces personnes
que je n’ai pas rencontrées mais qui ont eu la gentillesse de défendre
ma candidature auprès de leurs proches et de leurs connaissances,
toutes celles qui ont fait l’effort de se déplacer pour voter. Soyez
surs que j’ai à cœur d’être digne de la confiance que vous m’avez
témoignée
.

Nous devons nous appuyer sur ce résultat et la dynamique créée pour
continuer la mobilisation. Nous n’allons pas attendre 6 ans avant de
retrouver le terrain. Nous avons gagné cette fois-ci, mais l’occasion
nous est offerte de montrer que la politique ne se limite pas aux
campagnes électorales.

C’est pourquoi je vous propose que nous poursuivions le travail
entrepris dans notre canton
ces 6 derniers mois selon des modalités que
nous discuterons collectivement.

Bien à vous,


Barbara Romagnan