Flash infoPRESSE - Fleur Pellerin a réuni la Conférence des Éditeurs le 2 juin pour leur présenter le bilan 2014 des aides de l’État à la presse, en ligne sur le site du Ministère. La ministre a souhaité profiter de ce moment d’échange privilégié avec les responsables de la presse française pour leur présenter les grandes lignes de la réforme ambitieuse qu’elle souhaite mettre en œuvre dès 2015. Première grande évolution : les aides directes au pluralisme qui étaient réservés jusque-là aux quotidiens dit d’information politique et générale (IPG), sont étendues aux périodiques qui contribuent eux aussi à la qualité de notre conversation nationale. Hebdomadaires, mensuels et trimestriels concernés bénéficieront de la mesure dès cette année. Deuxième pilier de la reforme : les aides indirectes. Fleur Pellerin a ainsi annoncé que les aides postales continueraient d’être attribuées à la presse dite d’information politique et générale, ainsi qu’à la nouvelle catégorie de presse de la « connaissance et du savoir « , la presse de « loisirs et de divertissements » ne rentrant plus dans les objectifs définis au titre des aides de l’État à la presse. >> En savoir plus

NUMERIQUE - Axelle Lemaire, secrétaire d’Etat au numérique, précise les grands chantiers de la politique numérique de la France, présentée par Manuel Valls jeudi. >>En savoir plus

SECURITE ROUTIERE - Deux des vingt-six nouvelles mesures de sécurité routière sont applicables à partir du 1er juillet :

  • l’interdiction de l’oreillette à tous les usagers de la route (voiture, poids lourds,mais aussi moto, scooter, vélo) et l’infraction est passible d’une contravention de 4ème classe (135€ d’amende et un retrait de 3 points). Il sera donc interdit d’utiliser tout casque audio, oreillette ou écouteur en conduisant. Cette mesure concerne donc les conversations téléphoniques mais également la musique et la radio.
  • la réduction du taux d’alcool à 0,2 g/L pour les conducteurs novices. Le taux d’alcool est de 0,2 afin de conserver une marge d’erreur relative à l’ingestion d’aliments ou de médicaments contenant des traces d’alcool, mais en fait 0,2g c’est 0 verre d’alcool.

>> En savoir plus