Aujourd’hui, des parents d’élèves, des enseignants, des citoyens sont mobilisés pour la défense de leur école et de ce fait pour la qualité de l’éducation de façon plus générale.

Voici le courrier que je viens d’adresser au Recteur de l’Académie de Besançon, en soutien aux revendication des enseignants et des parents de l’école Rosement-Pesty.

Ecole Rosemont-PestyMonsieur le Recteur d’Académie,

Je m’adresse à vous, à travers ce courrier, afin de solliciter toute votre attention quant à la menace de suppression de postes qui pèse sur l’Ecole Rosemont-Pesty.

Au delà de sa fonction première d’éducation, cet établissement situé au coeur du quartier Pesty, réhabilité avec succès, joue un rôle primordial de développement et de cohésion et bénéficie d’une véritable mixité sociale.

Or, pour être un vecteur de progrès et répondre aux objectifs éducatifs, que visent le projet académique 2011-2014, de réussite et d’accompagnement de chaque élève en prenant en compte ses particularités, cette école a besoin des ressources humaines adaptées et suffisantes. D’autant que chaque année, cet établissement accueille de nombreux enfants du voyage, qui sont intégrés dans les classes selon leur âge et leur niveau.

Pourtant, il est envisagé de fermer, très prochainement, une classe et de supprimer un poste appartenant aux réseaux d’aides spécialisées aux élèves en difficulté (RASED). C’est pourquoi, je partage aujourd’hui l’ensemble des profondes inquiétudes dont m’ont fait part les parents d’élèves, qui m’ont alertée d’un tel projet.

Alors qu’à la rentrée 2011, l’équipe pédagogique a déjà été sensiblement réduite par la perte d’un poste RASED et d’un emploi de vie scolaire, une nouvelle suppression de poste sera indéniablement très lourde de conséquences.

La suppression d’une classe, dans une école dont les effectifs sont au demeurant fluctuants en fonction des arrivées d’enfants du voyage, mènera sans aucun doute à des classes surchargées, dont les effets désastreux sont hélas trop connus.

La suppression d’un poste RASED, alors qu’il existe dans cet établissement un véritable besoin de prise en charge individuelle de certains élèves, s’oppose pleinement aux déploiements des moyens adéquats pour tendre à l’égalité des chances.

Dans ces circonstances, il va sans dire, que malgré l’investissement dont font preuve chaque jour l’ensemble des professeurs, il ne sera plus possible de s’adapter aux particularités de chaque enfant afin de garantir la progression scolaire et l’épanouissement de tous.

Je vous remercie par avance, Monsieur le Recteur, pour l’attention que vous porterez à la situation de cette école.

Barbara Romagnan

Pour suivre la mobilisation « Ecole en danger » du Collectif des parents et enseignants en colère du Doubs, vous pouvez vous rendre sur leur site et sur leur blog Tumblr :

http://www.parents-enseignants25.venez.fr/

http://ecoleendanger25.tumblr.com/