Archives pour septembre, 2012

Dannemarie-sur-Crète : une mairie accessible et contemporaine

« C’est une réalisation exemplaire ». C’est par ces mots très justes que Gérard Galliot, maire de Dannemarie-sur-Crète, a résumé le projet d’extension et de mise en accessibilité de la mairie, que nous avons inauguré ce samedi 22 septembre. Le maire a pu compter sur la présence très nombreuse des habitants, ainsi que Christian Decharrière, Préfet de Région, Claude Jeannerot, Sénateur Président du Conseil général, Gabriel Baulieu, 1er Vice-Président du Grand Besançon.

La commune de Dannemarie-sur-Crète a souhaité respecter l’obligation faite par la loi du 11 février 2005 à tous les établissements publics de rendre accessibles aux personnes à mobilité réduite, les lieux ouverts au public. Après un diagnostic conduit sous la houlette de la Communauté d’agglomération du Grand Besançon, les élus du conseil municipal ont souhaité mettre en œuvre un programme de travaux : mairie, route départementale, réflexion sur la salle polyvalente.

Dans son discours, Gérard Galliot a rappelé brièvement l’histoire de cette mairie, installée dans l’ancienne gare depuis décembre 1998. Longtemps, la salle du conseil n’a été qu’une pièce modeste située dans l’école. Il faut dire qu’il y a 60 ans, le village ne comptait que 160 habitants alors qu’ils sont 1600 aujourd’hui ! Malgré cette installation dans l’ancienne gare, la mairie n’était plus suffisamment fonctionnelle et non accessible aux personnes à mobilité réduite.

Grâce aux travaux entrepris, une nouvelle salle du conseil municipal et des mariages, extension contemporaine et sobre de 90 m2, a pu être créée. Le secrétariat de mairie, qui était situé à l’étage, a été transféré dans l’ancienne salle du conseil au rez-de-chaussée. Et une belle esplanade pavée accueille désormais les administrés. Au total, la commune de Dannemarie-sur-Crète a investi 170 000 € HT pour cette réalisation (213 000 € HT en comptant l’amélioration des huisseries de la mairie).

J’ai eu l’occasion de féliciter Gérard Galliot et sa dynamique équipe municipale pour la qualité de ce projet qui ouvre désormais la « maison commune » à tous, en s’affranchissant du handicap physique. Un exemple à suivre, même si je suis bien consciente du défi que représente pour toutes nos communes, la mise en accessibilité d’ici le 1er janvier 2015.