skip to Main Content

Vous souhaitez prendre contact avec Barbara Romagnan et Régis Aubry ?

Envoyez votre message en complétant le formulaire ci-dessous.

[email protected] Permanence de campagne - Parti socialiste - 17 avenue de la Gare d'eau - 25000 Besançon

Législatives 2017 : le débat de la 1ère circonscription

Dimanche 21 mai, France 3 Franche-Comté, en partenariat avec France Bleu Besançon et L’Est Républicain, organisait dans le parc de la Gare d’eau à Besançon le débat de la première circonscription du Doubs.

Je vous propose de revoir le débat grâce à la vidéo ci-dessous et de consulter le verbatim de ma conclusion :

Le choix de l’élection présidentielle était un non-choix. C’est important que pendant cette législative, les gens puissent affirmer leur choix et la diversité politique.

Moi, je serai une députée indépendante comme je l’ai toujours été. Indépendante du pouvoir, au nom du respect des engagements pris devant les citoyens. Je serai aussi une députée vigilante, à la fois opposante sur ce que je crains qu’il risque d’arriver sur les questions économiques et sociales parce qu’on voit que la droite est très largement au pouvoir sur ces questions là, mais aussi un soutien actif sur les questions écologiques et de justice sur lesquels on peut attendre des avancées.

Et puis, je serai aussi une députée qui portera la solidarité, qui sera une porte-parole de ceux qu’on n’écoute pas beaucoup, de ceux qui sont souvent trop fragiles pour pouvoir être entendus. Je considère que c’est aussi mon rôle et c’est aussi le sens du soutien de Régis Aubry, qui est mon suppléant, qui est le chef du service de soins palliatifs de l’hôpital et qui connait bien et travaille bien ces questions de vulnérabilité.

 

Cet article comporte 2 commentaires
  1. Barbara Romagnan n’était pas « frondeuse » , mais ce sont Valls Hollande Cahuzac et autres qui ont Fraudé la gauche jusqu’à servir de marche-pied à monsieur «  »en marche » (arrière).

  2. - « Comité de citoyens tirés au sort »
    C’est une bonne idée, mais cela risque d’être un peu compliqué à réaliser tant qu’il n’y a pas un système légal
    - accès à une liste ?
    - quel liste ?
    - quelles bornages (par exemple - écarter des citoyens condamnés ou non et quels condamnations ?)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Back To Top