skip to Main Content
contact@barbararomagnan.eu

Après la présidentielle, la gauche sociale et écologique doit se rassembler pour les législatives

Legislatives2017

Je salue aujourd’hui la victoire d’Emmanuel Macron qui devient le président de tous les Français. Je me réjouis surtout de la mobilisation des électeurs qui ont permis cette victoire et assuré ainsi la défaite de la représentante de la xénophobie et du repli nationaliste.

Certes le Front national (FN) n’est pas au pouvoir, mais il progresse dangereusement. Avec presque 35 %, son score a quasiment doublé depuis 2002. De même, le taux d’abstention, le nombre de bulletins blancs et nuls, indicateurs d’une véritable perte de confiance, sont exceptionnellement élevés. Il est urgent de s’attaquer aux racines du désespoir qui ronge la République. C’est en effet, une partie des laissés-pour-compte qui s’est exprimée par ce vote. Et il est temps d’entendre les citoyens qui n’en peuvent plus de répondre aux appels pour faire barrage au FN, sans que rien ne change au lendemain de leur vote, ni dans les politiques menées, ni dans la façon de les faire, ni dans leur vie.

Cette élection, inédite à de nombreux égards, me laisse également un goût d’inachevé. Elle a été largement une élection par défaut, un choix « contre », plutôt qu’un choix d’adhésion à un projet.

Pour ma part, je ne partage pas les propositions du candidat d’En Marche parce que je crois qu’elles ne répondent pas à l’urgence sociale, écologique et démocratique qui se pose à notre pays.

Le temps du « Président roi » semble aujourd’hui terminé et le parlement doit enfin retrouver son rôle premier. Ce sera l’enjeu des législatives qui s’ouvrent. Elles forment le deuxième acte de cette séquence électorale qui n’a pas encore donné sa conclusion définitive.

Je souhaite qu’à cette occasion, la gauche sociale et écologique aujourd’hui divisée et affaiblie, soit capable de se rassembler dans une opposition constructive, avec toutes ses sensibilités, en lien étroit avec les initiatives citoyennes issues des territoires, afin de porter un projet de transition écologique, social, démocratique et européen, indispensable à l’avenir de notre pays.

J’y prendrai toute ma part.

Barbara Romagnan

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Back To Top