skip to Main Content
contact@barbararomagnan.eu

Appel à un rassemblement unitaire contre le FN le mercredi 3 mai à 17 h, place de la révolution à Besançon

Rassemblement

Je souhaite relayer ci-dessous et à m’associer à l’appel à se rassembler ce mercredi à Besançon contre le Front national.


Nous, citoyens et citoyennes, ne pouvons nous résoudre à ce que la représentante d’un parti conservateur, réactionnaire, raciste, anti-européen, prônant des valeurs de repli sur soi et de la haine des autres, accède au pouvoir.

Nous, citoyens et citoyennes, ne pouvons nous résigner à renoncer à la solidarité, à la liberté, à l’égalité et à la fraternité. Nous refusons que la laïcité devienne un instrument de pression et de rejet entre les mains de Marine Le Pen.

Marine Le Pen et le Front National sont aux portes du pouvoir. Nous ne pouvons nous y résoudre en restant spectateurs et spectatrices de ce qui serait un désastre pour toutes les générations à venir, et appelons au rassemblement dès aujourd’hui.

Nous n’acceptons pas la présence banalisée au second tour d’un Front National qui dépasse désormais les 20%. Alors qu’en 2002, les partis, les médias et toute la société civile sous le choc s’étaient dressés contre le Front National ; force est de constater qu’en 2017 la résignation a remplacé la colère et la mobilisation. Cette situation est dangereuse.
Nous, citoyens et citoyennes, appelons tous-tes les républicain-e-s de France à se réveiller et à se rassembler contre Marine Le Pen !

Ne nous résignons pas ! Faisons (ensemble) barrage au FN ! »

Signataires : EELV, PC, PS, MJS, Jeunes Ecolos, Ensemble!, MRC, Osez le féminisme  25,  France Palestine Solidarité de Besançon et de sa région,  FSU, la CGT, SNUipp-FSU, MRAP

Cet article comporte 1 commentaire
  1. Bonjour,

    Le FN ne passera à cette élection, et bien évidemment c’est plus que heureux.
    Ceci dit, ce n’est pas grâce à des manifs d’avant élection, de dernière minute, que ce sinistre évènement n’arrivera pas.
    Un jour peut-être nous serons, nous je dis le peuple, obligés d’intervenir en situation de défense à une agression que pourrait subir notre République. Espérons que non.
    mais force est de constater que ce que notre génération croyait comme impossible, devient à nouveau une menace.
    Le monde politique devrait se remettre en cause, car un nouveau quinquennat qui se passe mal et c’est le désastre annoncé qui se profile depuis tant d’années, au gré des erreurs et des échecs de nos politiques.
    La remise en cause s’impose, elle est douloureuse.
    ce qui concerne le PS ou ce qu’il en reste, il serait bien que le courant frondeur, au vu de ses résultats si brillants, se pose la question de sa politique menée depuis plusieurs années contre son propre camp. Ce ne serait pas grave, cette guéguerre entre personnalités, ce que l’on appelait jadis la lutte des courants, sauf à considérer que l’on a toujours raison, même quand les français dans leur immense majorité disent non au projet proposé.
    Facile de dire que le parti a trahi, que les citoyens ne s’y retrouvent plus quand un Président fait le contraire de ce qu’il a promis, mais force est de constater que seuls 7% de la population de la gauche française approuve cette dialectique.
    Je pense qu’ici on confine à la faute politique.
    Ce qui m’intéresse maintenant c’est l’avenir proche, et la question est de savoir si le PS existe toujours, et sur quel programme. Soutien de longue date pour ne pas dire de toujours, savoir si je dois me considérer comme exclu, traitre, renégat, que sais-je encore, par le seul fait d’être réaliste et de refuser de croire que tout est possible dans notre monde,… douce illusion ou mortelle illusion.
    Enfin, le silence inquiétant du PS dans cette période, et après un tel échec, est-il admissible?
    Bien amicalement.
    C. Blanchon

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Back To Top