Vous souhaitez prendre contact avec Barbara Romagnan ?

Envoyez votre message en complétant le formulaire ci-dessous.

Formulaire indisponible pour l’instant.

Adressez votre courriel à [email protected]

Pacte Territoire Santé : un an après en Franche-Comté

Il y a un an, la Ministre de la santé Marisol Touraine lançait le « Pacte Territoire Santé ». La situation du système de soins en France nécessitait que l’on s’y attèle avec volonté. La désertification médicale touche en effet nombre de nos Régions, emmenant avec elle les services publics de santé et leurs usagers. La Franche-Comté n’est pas épargnée par le phénomène.

Le gouvernement s’est alors fixé trois objectifs principaux. Le premier consistait en un changement de la formation des jeunes médecins, ainsi que la facilitation de leur installation, notamment en permettant à tous les étudiants de faire un stage en cabinet avant l’internat. Leur installation a également été sécurisée grâce à la création du contrat de praticien territorial de médecine générale.

Second objectif, celui de transformer les conditions d’exercice des professionnels de santé par la généralisation du travail en équipe ou le développement de la télémédecine.

Enfin, il s’agissait d’investir dans les territoires isolés, en assurant un accès aux soins urgents en moins de trente minutes, en mettant en œuvre des réponses sur-mesure pour les hôpitaux de proximité ou encore en recourant aux centres de santé, dans les zones où l’offre libérale est totalement absente.

Plus d’un an après son lancement, il est temps d’en faire le bilan sur notre territoire. L’ARS (Agence Régionale de Santé) de Franche-Comté a inauguré en 2013 six maisons de santé sur le territoire régional, dont deux dans le Doubs à Rougemont. Huit contrats d’engagement de service de public en médecine ont pu être signés avec huit jeunes étudiants, leur accordant une bourse d’étude en contrepartie de laquelle ils s’engageront à s’installer dans une zone manquant de professionnels. Deux contrats de praticiens de médecine générale ont pu par ailleurs être conclus dans le Doubs.

Enfin, notre région est également particulièrement engagée dans le développement des coopérations entre professionnels de santé et dans le recours à la télémédecine permettant ainsi aux patients des territoires les plus fragiles de bénéficier de soins de qualité en toute sécurité.

Les débats futurs sur la loi de financement de la Sécurité Sociale nous donneront encore une fois l’occasion à nous, parlementaires, de nous emparer du sujet pour continuer à répondre aux difficultés quotidiennes d’accès aux soins sur tous les territoires. Qu’il s’agisse du reste à charge insupportable pour le budget des ménages, ou encore du tiers payant, ces sujets seront à l’ordre du jour des prochains travaux parlementaires pour faire de la santé un droit accessible à tous.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *