Vous souhaitez prendre contact avec Barbara Romagnan ?

Envoyez votre message en complétant le formulaire ci-dessous.

Formulaire indisponible pour l’instant.

Adressez votre courriel à [email protected]

Question écrite : quel avenir pour les injections intra-articulaires d’acide hyaluronique ?

Question écriteInterpellée à plusieurs reprises ces dernières semaines sur ce sujet par des habitants, j’ai posé une question écrite à la ministre des Affaires sociales et de la Santé, Marisol Touraine sur le devenir du reomboursement des injections intra-articulaires d’acide hyaluronique, plus communément connues sous le terme d’ « infiltrations ». Cette question a été publiée au Journal officiel le 17 décembre 2013.

Mme Barbara Romagnan attire l’attention de Mme la ministre des affaires sociales et de la santé sur les injections intra-articulaires d’acide hyaluronique utilisées dans le traitement de la gonarthrose.

Alors que 20 % de la population âgée de 70 ans et plus est affectée par l’arthrose du genou, l’injection d’acide hyaluronique permet de réduire la douleur et le handicap, d’éviter la prise d’antalgiques responsables d’accidents iatrogènes et de retarder la mise en place d’une prothèse. Le 25 juin 2013, la commission nationale d’évaluation des dispositifs médicaux et des technologies de santé (Cnedimts) a rendu un avis indiquant que cette technique présentait un service médical rendu insuffisant.

Les rhumatologues estiment cet avis infondé, aussi bien sur le plan médical que sur le plan économique, et ils craignent, de même que les patients bénéficiaires, un déremboursement du traitement qui ne serait alors accessible que pour les personnes les plus aisées.

Elle souhaite donc savoir quelle suite sera donnée à l’avis de la Cnedimts.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *