Vous souhaitez prendre contact avec Barbara Romagnan ?

Envoyez votre message en complétant le formulaire ci-dessous.

Formulaire indisponible pour l’instant.

Adressez votre courriel à [email protected]

Une réforme pénale nécessaire

Le premier ministre a présenté vendredi les contours de la réforme pénale à venir.

Dans le sens des conclusions issues de la conférence de consensus, il a été décidé de mettre un terme aux peines plancher instituées par Nicolas Sarkozy en 2007. Il a également été annoncé la création d’une « nouvelle peine de contrainte pénale permettant la contrainte d’un condamné sans incarcération » ainsi que la fin de l’automaticité concernant l’aménagement des peines et la libération conditionnelle.

Alors que la récidive a triplé entre 2004 et 2011 pendant que la justice pénale était particulièrement répressive et que le suivi du condamné était particulièrement négligé, il me semble que ces décisions vont dans le bon sens.

La fin des peines plancher et le retour de l’individualisation de la peine sont essentiels. Cela signifie que l’on prend bien en compte la spécificité du délit et les conditions dans lesquelles il a été commis. Cette réforme illustre également la confiance dans notre institution judiciaire et dans les magistrats qui la composent et qui auront désormais la possibilité de définir une peine véritablement adaptée.

Le gouvernement démontre également une volonté de développer des alternatives lorsque cela parait le plus opportun à travers cette nouvelle peine de contrainte pénale. L’idée est à la fois que la peine ne se limite pas à la prison et qu’il peut parfois même être beaucoup plus opportun de l’effectuer au sein de la société et non à l’écart. L’ambition d’un suivi individuel des personnes durant l’exécution comme à l’issue de la peine est enfin le signe d’une politique qui se veut combattre efficacement la récidive par l’accompagnement et la réintégration des personnes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *