Vous souhaitez prendre contact avec Barbara Romagnan ?

Envoyez votre message en complétant le formulaire ci-dessous.

Formulaire indisponible pour l’instant.

Adressez votre courriel à [email protected]
03 81 21 28 05 [email protected] 1, place Leclerc - 25000 Besançon

Visite : Beaune Laboratoires, moteur d'une coopérative régionale de prothèses dentaires

Visite de Beaune LaboratoiresThierry Beaune, directeur de Beaune Laboratoires qu’il a fondé en 1986, m’a présenté son entreprise de fabrication de prothèses dentaires ainsi que la CPLD, coopérative de production des laboratoires dentaires de Franche-Comté, une innovation fédératrice qui essaime en France.

Beaune Laboratoires comprend 3 sites en Bourgogne Franche-Comté, dont le siège situé rue Madeleine Brès dans le quartier des Tilleroyes à Besançon. Avec 46 salariés dont 30 à Besançon, l’entreprise est le premier laboratoire dentaire des nos 2 régions, et le 6ème plus important en France. Notre pays compte de nombreux laboratoires dentaires dont la plupart sont de toutes petites structures composées de 2 ou 3 personnes.

Leur mission : récupérer les empreintes chez les dentistes de la région pour fabriquer ensuite, sur mesure, les prothèses dentaires dans la diversité de leur composition. Beaune Laboratoires a d’ailleurs « industrialisé » ses process de fabrication, ce qui permet aux employés d’être davantage dans la finition des produits.

Mais les laboratoires hexagonaux sont, eux aussi, exposés à la concurrence de pays comme la Chine ou Madagascar qui fabriquent des prothèses à 30 €, contre 120 € en moyenne en France. Et les patients ne sont pas toujours au courant de la provenance de la prothèse que leur chirurgien-dentiste leur implante. D’où une demande de transparence plus grande. On estime à 15-20 % la part des prothèses importées par les praticiens de la région.

D’où l’importance pour les laboratoires dentaires d’être toujours plus compétitif et d’apporter des services, une rapidité et une qualité qui font la différence. C’est d’ailleurs toute l’ambition de la CPLD. Cette coopérative unit une très grande partie des laboratoires de la région et permet de faire le saut dans l’ère numérique. Principale innovation : l’achat d’une machine de très haute technologie, installée dans la Maison des Microtechniques à TEMIS, qui permet de réaliser des prothèses par fusion laser. Jusqu’à 140 supports de prothèses peuvent être réalisés en une nuit, automatiquement, par la fusion de métal en centaines de fines couches constituant les pièces en 3D.

Grâce à cela, les laboratoires plus unis peuvent résister et apporter une qualité toujours plus importante aux dentistes et à leurs patients. Cette coopérative est donc une véritable innovation dans l’organisation de ce secteur. D’autres régions de France ont, depuis, imité l’initiative.

Cet article comporte 0 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *