Vous souhaitez prendre contact avec Barbara Romagnan ?

Envoyez votre message en complétant le formulaire ci-dessous.

Formulaire indisponible pour l’instant.

Adressez votre courriel à [email protected]

6 mai 2012 : le choix historique des Français

Les Français ont fait le choix du changement. Ce dimanche, ils ont fait de François Hollande le Président de la République. Pour la première fois depuis 1988, un socialiste accède à l’Elysée pour présider la destinée de notre pays. Il y a été porté par une importante majorité de Françaises et de Français. Le moment est historique.

Par son vote, le peuple de France a eu le courage de dire « Non » à un modèle de société auquel il a cessé de croire. « Non » à une droite qui, en dix ans de pouvoir, a prôné l’individualisme forcené et n’a jamais cessé de creuser les inégalités entre les riches et les pauvres. « Non » à un pouvoir qui n’a pas su répondre aux grands enjeux de notre époque, notamment en matière de transition énergétique et écologique. « Non » aux choix violemment réactionnaires de Nicolas Sarkozy, à ses insidieuses prises de position à l’égard de l’extrême droite, et à sa manière de stigmatiser et de pointer du doigt les plus démunis.

Espérance

Francois Hollande à Tulle - Discours de victoireMais le peuple de France ne s’est certainement pas contenté de dire « Non » à une politique. Il en appelle une autre de ses vœux. En faisant confiance à François Hollande pour les cinq années à venir, il a fait le choix de l’espérance. L’espérance d’un monde plus juste, plus solidaire, plus humain. L’espérance d’une croissance plus saine où l’argent et la finance sont remis à leur juste place. L’espérance d’un pays qui donne à chacun la chance de s’élever socialement. L’espérance d’une nation qui ne se méfie pas de l’autre, mais qui l’intègre. L’espérance, enfin, d’une démocratie de moralité et d’exemplarité.

Certes, cela ne pourra se faire en quelques jours. Les défis qui attendent la gauche sont immenses. Autour de François Hollande, nous devons rebâtir une éducation de qualité pour tous. Nous devons assainir nos finances publiques tout en créant les conditions de la croissance économique. Nous devons donner à nos entreprises les moyens de produire mieux, au service de l’humain. Enfin, entre tant d’autres choses, nous devons faire en sorte que la Justice ne soit pas un mot vide de sens.

Demain, le combat des législatives

La place de la BastilleVaste programme… mais le Parti Socialiste ne serait pas vraiment lui-même s’il renonçait à ces ambitions qu’a portées François Hollande tout au long de cette campagne, et qui doivent à présent devenir autant de réalités pour chaque Française et chaque Français. Cela ne pourra se faire sans une forte majorité parlementaire de gauche réunie autour de notre nouveau Président de la République. La bataille présidentielle est gagnée. Celle des élections législatives commence. Dès à présent, il nous faut porter nos couleurs dans chaque circonscription afin de conquérir une majorité à l’Assemblée nationale et donner à François Hollande les moyens de sa politique.

Investie et soutenue par les militants socialistes, écologistes et des radicaux de gauche, je mènerai ma part de combat dans la première circonscription du Doubs. J’aurai besoin de vous tous à mes côtés. J’aurai besoin de votre soutien pour gagner et porter votre voix au Parlement demain…

Mais pour l’heure, nous avons le droit de nous réjouir avec les Français. Le changement qu’ils attendaient est en marche.

Barbara Romagnan

Cet article comporte 0 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *