skip to Main Content

Expulsion : ça se passe à Planoise

Mercredi 27 avril 2011, Meleka (7 ans), scolarisée dans une école de planoise, et Amra (4 mois) ZEKIROVSKI ont été arrêtées avec leurs parents. Ils sont en ce moment au Centre de Rétention Administrative (CRA) d’Oissel près de Rouen en vue d’être expulsée en Macédoine.

Pour quelle raison sont-ils arrêtés ? Pourquoi le Gouvernement veut-il les expulser ? Pas parce qu’ils auraient commis un quelconque délit, mais parce qu’ils sont en situation irrégulière. Bien sur, l’Etat a le droit de décider de qui peut rester sur son territoire. Bien sur également, la France ne peut pas accueillir tous les opprimés sur son territoire. Pourtant, aujourd’hui leur vie est en France. Ils sont sur notre territoire depuis 2 ans et ne troublent en rien l’ordre public. Retourner en Macédoine, leur pays d’origine qu’ils ont quitté n’est pas envisageable.

En effet, cette famille fait partie de la communauté rom de Macédoine. La discrimination dont est victime cette communauté a poussé la famille ZEKIROVSKI à quitter le pays. Monsieur ZEKIROVSKI est un handicapé poliomyélite dont le handicap est évalué entre 50 et 75%. Or en Macédoine, les handicapés n’ont pas leur place dans la société et sont eux aussi discriminés.

Cette double discrimination dans un pays où le chômage avoisine les 50 %, est pointée par la Commission européenne en novembre 2009, suite à la demande d’adhésion de la Macédoine à l’Union européenne.

Lire la suite

La société Nicollin devant la Justice

La société Nicollin est chargée de récupérer et stocker les déchets industriels sur le site de Corcelles-Ferrières depuis de nombreuses années. A la suite de cette installation, une association d’habitants, « Bien vivre » (essentiellement ceux vivant à proximité mais pas seulement) s’est montée et exerce depuis une vigilance citoyenne exemplaire sur les pratiques de cette société.

L’année dernière, le Directeur de la DREAL (1) de Franche-Comte, a décidé, de transmettre au Parquet les infractions et délits en matière de traitement des déchets (industriels) dont la société Nicollin, s’est rendue coupable depuis plusieurs années.

L’association « Bien vivre », représentant les habitants des villages environnants, a également écrit au Procureur de la République pour se porter « Partie civile » (c’est-à-dire victime), en soulignant les graves atteintes à l’environnement engendrées par les pratiques de cette Société.

Le Procureur a décidé d’engager une action judiciaire, mais l’audience a été reportée. Vous trouverez ci-dessous des éléments du dossier, transmis à l’association, en tant que partie civile. L’ensemble est un peu long, mais clair et vous permettra d’être attentif à cette question qui ne concerne pas uniquement les proches habitants. J’ajouterai également que ce qui est reproché ici, n’est pas le principe de la présence d’un centre d’enfouissement de déchets, même si personne ne souhaite en avoir un près de chez lui, mais le non respect des normes et obligations afférentes à cette activité.

Lire la suite

Pouvoir d'achat…

Nicolas Sarkozy a choisi de retourner dans les Ardennes (où il avait lancé son « travailler plus, pour gagner plus ») pour faire de nouvelles promesses, alors que les précédentes n’ont pas été tenues. La promesse du partage de la valeur ajoutée en trois tiers, faite depuis deux ans, n’a jamais vu le jour. Comment peut-on apporter le moindre crédit à quelqu’un qui fait à nouveau, aujourd’hui, une annonce qui participerait de la même logique ? Il a déjà annoncé deux premiers renoncements : la prime ne sera pas de 1000 euros et la quasi-totalité des salariés en seraient de fait exclus. Cette…

Lire la suite

Laïcité : Christine Delphy répond à Claude Guéant

Je vous recommande la lecture de cet article, certes long mais il en vaut la peine, de Christine Delphy, rédactrice en chef des Nouvelles questions Féministes, sur la laïcité. Elle revient sur ce que cela signifie et met à jour de façon percutante et argumentée, comment la laïcité peut parfois être détournée pour attaquer les Musulmanes.

Dans son éditorial du 27-28 mars, le Monde rapporte les propos de Claude Guéant : « les agents du service public «  ne devraient pas porter de « signes religieux », pas davantage que leurs « usagers ». » Le Monde commente : « Bannis donc dans le métro, a-t-on cru comprendre, le crucifix, le foulard islamique ou la kippa » ; commente ces propos sans s’en étonner, et surtout sans poser la question de savoir si cette proposition est légale ou non.

Entre autres questions. Car cette « idée » de M. Guéant, comme l’idée de M. Chatel d’interdire aux mères dites « voilées », en fait portant un foulard, d’accompagner leurs enfants dans les sorties scolaires, comme l’idée de M. Copé d’imposer que les prêches dans les mosquées soient dit en français, toutes ces idées reposent sur une interprétation tendancieuse et fausse du mot « public », qui a plusieurs sens en France. Et derrière la confusion entretenue par certains entre ses différents sens, se profile une attitude qui réclame pour l’Etat le droit de vider subrepticement la loi de 1905 de son contenu, et aussi d’exercer un pouvoir absolu sur les pratiques et les consciences. Or cette attitude est contraire tant à nos lois qu’aux conventions internationales qui protègent les libertés individuelles, et d’abord la liberté de conscience.

Lire la suite

Mars 2011

AgendaVoici le compte rendu de mon activité au cours du mois de mars 2011.

Mercredi 2 mars : Carnaval de Planoise

Jeudi 3 mars : Porte-à-porte avec Claude Jeannerot – Réunion publique dans le cadre des élections cantonales

Vendredi 4 mars : Rencontre avec un responsable de la Zone franche urbaine

Lundi 7 mars : Bureau de l’ARIS (association pour le travail des personnes en situation de handicap)

Mardi 8 mars : Commission d’appel d’pffre du SDIS (pompiers) – Rencontre avec des usagers de maison de retraites – Porte- à-porte pour les élections cantonales.

Lire la suite
Back To Top