skip to Main Content

Imposons le droit et la justice en Palestine !


LE MUR, illégal, d’annexion et d’apartheid :

Il enferme les Palestiniens, vole leurs terres et leur eau, détruit l’économie et tue.
Il protège et permet l’expansion illégale des colonies.
Il doit être détruit.

La Cour Internationale de Justice en a jugé ainsi (arrêt du 9 juillet 2004).

La résistance populaire non-violente des villageois soutenus par des Israéliens anticolonialistes et des internationaux, violemment réprimée par l’armée israélienne, ne suffit pas. La France, l’Europe et l’ONU peuvent et doivent imposer sa destruction.

Imposons le droit en Palestine !
LES REFUGIES :

Plus de 5 millions de réfugiés, dont la plupart vivent dans des camps misérables.
60 ans d’expulsion, d’exil forcé, de misère, et de déni du droit au retour.
Les résolutions de l’ONU existent, dont la résolution 194 qui institue le droit au retour (1948).

La communauté internationale peut et doit imposer le respect de ses propres règles.

Imposons le droit en Palestine !
Lire la suite

Interview à La Presse Bisontine

Vous trouverez ci-dessous le texte de l'interview que j'ai donnée à Thomas Comte, journaliste à La Presse Bisontine (édition de décembre 2008)



La Presse Bisontine : Vous êtes conseillère générale socialiste du canton Besançon-Planoise. Comment vous sentez-vous dans cette nouvelle fonction ?

 

Barbara Romagnan : Le rôle d’élue m’intéresse. Comme le Conseil général a des compétences sociales, j’ai le sentiment d’être utile à la population. C’est nous qui versons le R.M.I. Cette ressource financière est une question de survie pour certains habitants. Sans l’action de notre collectivité, la situation serait très difficile pour les personnes les plus fragiles. La cantine pour tous est aussi un programme auquel je tiens. C’est un enjeu éducatif. Si un enfant ne mange pas correctement, il ne peut pas travailler dans de bonnes conditions. Il n’y a aucune raison que des enfants subissent à l’école le fait que leurs parents soient pauvres.

 

L.P.B. : Quels sont les rapports au sein de l’assemblée départementale entre la jeune trentenaire que vous êtes et les conseillers les plus anciens ?

 

B.R. : Il y a des intérêts partout. Ce que j’apprécie au Conseil général, c’est que la quasi-totalité de mes collègues sont soucieux de faire le travail de conseiller général. Ils sont sérieux et occupent leur canton. Pour moi qui ai des choses à apprendre, ce comportement est une ressource. Il n’y a pas dans cette assemblée un mélange de prétentieux et de démagos, en tout cas s’il existe, je ne le perçois pas.

 

L.P.B. : Besançon-Planoise est un canton populaire et cosmopolite. Est-ce un atout ou une faiblesse ?

 

B.R. : C’est le canton le plus jeune et le plus pauvre du département. 40 % de l’allocation parent isolé (A.P.I.) est versée au quartier de Planoise qui ne représente pourtant que 17 % de la population bisontine. Ce chiffre en dit long sur les difficultés de ce territoire. Toutefois, sa richesse est la jeunesse qui est porteuse d’un véritable potentiel.

 

Lire la suite

Pour sortir de la crise au PS : montrons qu’il n’y a qu’un seul camp, le camp des socialistes

Après le second tour pour l'élection du Premier Secrétaire du Parti socialiste, les résultats proclamés sont les suivants : 

  • Martine Aubry : 67 413 voix - 50,02 %
  • Ségolène Royal : 67 371 voix - 49,98 %

Ce résultat n’est pas reconnu comme légitime par tous. Ségolène Royal conteste ce résultat et demande que les militants revotent jeudi. Martine Aubry refuse de le remettre en cause.

Admettons que ce score ne permet pas de donner la légitimité suffisante et nécessaire à la candidate qui serait arrivée en tête. Aucun camp, en particulier, ne l’a emporté. Montrons qu’il n’y qu’un seul camp dans notre parti, le camp des socialistes.

Lire la suite

Grève et manifestation contre le démantèlement de l’AFPA le 13 novembre

Je me permets de relayer le mouvement de grève et la manifestation de l’intersyndicale de l’AFPA de Franche-Comté (Association nationale pour la formation professionnelle des adultes), qui aura lieu ce jeudi 13 novembre et auquel je m’associe.


INTERSYNDICALE AFPA FRANCHE-COMTE

Le 13 novembre 2008, grève et manifestation devant la préfecture de la région Franche-Comté

Contre le démantèlement de l’AFPA

Patrimoine, hébergements, financement de la formation en région, avenir de l’orientation, avenir de l’ingénierie et de la certification, suppression de l’habilitation générale et permanente de l’AFPA pour la délivrance des titres professionnels… voici l’avenir qui attend les salariés de l’AFPA.
Le gouvernement a annoncé des décisions « à l’automne » ou « d’ici la fin de l’année ».  

Lire la suite

Bilan d’activité : octobre 2008

Semaine du 6 au 12 octobre

Conseil d’administration de la Mission locale. Marché des Epoisses délocalisé. Réunion de "Créer entreprendre" (pour donner des informations aux potentiels futurs créateurs d’entreprises). Commission d’attribution d’Habitat 25. Rencontre avec des habitants à la brasserie d’Ile-de-France. Rencontre avec les participants à l’atelier "habitat" de l’association Julienne Javelle. Commission d’appel d’offre du SDIS (Pompiers). Bureau d’Habitat 25. Discussion avec une élue de la Ville de Besançon sur les critères d’aides financières d’urgence. CLC, commission des aides d’urgence. Rendez-vous à la permanence du Point public à Planoise.

Lire la suite

Congrès du PS : Je vote « motion C »

Si la politique vous intéresse un peu, il n’a pas dû vous échapper que le Parti Socialiste est en Congrès. Le Congrès du PS sert à déterminer la ligne politique (c’est-à-dire les idées principales) qui va le guider durant les années qui viennent. Il sert aussi à désigner ceux et celles qui porteront ce projet qui doit nous permettre d’emporter les échéances électorales à venir, en particulier l’élection présidentielle qui doit se tenir en 2012. Cela, afin que nous soyons à même de transformer la société, dans l’intérêt des citoyens.

Malgré les apparences, il ne s’agit pas exclusivement d’un combat d’egos. Il est clair que ce sont aussi des destins personnels qui se jouent. Mais il est normal que cela soit le cas. Ce qui ne l’est pas, c’est que l’enjeu du Congrès s’y limite. Ce n’est pas ce que je crois. C’est pourquoi j’y prends ma part. Et je crois qu’il est juste que j’informe ceux qui me font la courtoisie de me lire régulièrement de mes choix en la matière.

J’ai fait le choix de la motion C, dont le premier signataire est Benoît Hamon, député européen. Voici quels en sont les axes principaux.

Lire la suite
Back To Top